07.86.91.75.49

La Nintendo Switch est hackée !

Alors que nous vous annoncions il y a quelques jours qu’un “exploit kernel” était disponible sur la Sony PS4, il semblerait que la Nintendo Switch soit elle aussi désormais officiellement “hackée”.

C’est lors du Chaos Computer Club, à l’occasion de la conférence 34C3 que les hackers « Naehrwert », « Pluuto » et « Derrek » ont procédés à une démonstration d’un hack Nintendo Switch.

Pour arriver à leur fin, les trois hackers ont utiliser la technique du “Glitching Setup”, consistant à envoyer des “impulsions” électriques aux composants lors du démarrage du système, afin de perturber certaines vérifications cryptographiques au boot de la console. Cela leur a ainsi permis de récupérer tout les binaires et clés de chiffrement. Ensuite, après un peu de code, notre Trio de hacker à finalement réussi à avoir un “accés kernel” de la Nintendo Switch.

Fait assez “drôle”: cette technique s’appuie notamment sur une backdoor créée par Nvidia dans les drivers du processeur graphique, et qui est documentée dans les spécifications techniques... Les hacker se sont d’ailleurs exclamés:

 

« Naehrwert », « Pluuto » et « Derrek » ont ensuite parlé de leur projet “SwitchBrew”, permettant l’exécution de code non signé sur Switch. Cet exploit à été publié sur GitHub. Loin d’être parfait, il manque à ce premier “Homebrew” la gestion de l’audio et de l’accélération GPU.

Un “launcher” d’homebrew (type “Hombrew Channel, sans doutes) à également été annoncé par les hackers. Développé en collaboration avec la Team RedSwitched, le projet semble avancer à grand pas, puisque le hacker “libretro” revendique déjà d’avoir lancer le fameux émulateur Super Nintendo “SNES9X” sur la Nintendo Switch.

L’année 2018 semble donc bien partie pour la scène Underground, avec les hack de la Playstation 4, et maintenant de la Nintendo Switch !

Laisser un commentaire